Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'association franco-evenke sekalan
  • Contact

CAP+MdP (2)

 

 

Soutenez l'école ici !

 

Help the School here! 

 

DEVENEZ PARRAINS SOLIDAIRES !

Le 4 février 2012, 

J-M. Lecler et P. Juret

sont devenus les premiers

parrains solidaires de

l'école nomade.

Faites de même,

Ecrivez-nous !

 

Devenez membre de l'association

ici / here by card

Membership registration

 ici / here by postmail

 


 

Recherche

Shopping / Location exposition, séminaires, Ecrivez-nous: AssociationSekalan@gmail.com

 

Achetez des objets évenks

Achetez des cartes de voeux

Commandez expositions et séminaires - contactez-nous associationsekalan@gmail.com, 01 42 71 03 81

15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 20:30

 

Une fidèle adhérente,Semen Gabyshev éleveur de rennes co-chercheur autochtone rencontre notre Présidente Alexandra Lavrillier et notre trésorière Colette Chausson

 

 

10394494 1526708514207836 2391525130381687355 n

Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 15:01

L'Association Franco-Evenk Sekalan expose les photos de l'école nomade :

 

 Du 15 Décembre 2011 au 15 Janvier 2012

 au Carrefour des Associations Parisiennes

181 avenue Daumesnil (ancienne Gare de Reuilly), 75012 Paris
 Métro Daumesnil, Montgallet (ligne 8) ou Dugommier (ligne 6)
 Bus 29: arrêt Dubrunfaut ou 46 ( gare de Reuilly)
 Vélib': Dugommier ou allée Vivaldi
 Tél : 01 55 78 29 30

 

Ouverture : du lundi au jeudi de 10h à 13h et de 14h à 18h. Le vendredi de 14h à 17h.

Attention à la fermeture pendant les vacances de Noël (le 23 et le 30 décembre), voir plus

site du carrefour des associations parisiennes

entrée gratuite


 

Du 30 Janvier au 4 Février 2012

au Pôle Simon Lefranc - Centre d'animation

9 rue Simon Lefranc

75004 Paris

Du lundi au vendredi de 9h30 à 20h30, le samedi de 10h à 17h

Métro: Hotel de Ville

voir plus 


 


Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 16:08

L'association Franco-Evenk Sekalan vous invite à deux événements!

 

1 - Le 14 Janvier 2012 :


-projection d'un film court de 10' sur l'école nomade

-conférence débat autour de l'école nomade (avec H. Lecomte et A. Lavrillier)

 

dans le cadre de l'événement organisé pour le Nouvel An chinois (concert de musique chinoise)

 

au Pôle Simon Lefranc - Centre d'animation de la Mairie de Paris

9 rue Simon Lefranc

75004 Paris

Du lundi au vendredi de 9h30 à 20h30, le samedi de 10h à 17h

Métro: Hotel de Ville

Entrée gratuite

 

2- Le 4 Février 2012 :

- projection du film 'L'école Nomade' (M. Debats, 2008), 50'

- conférence débat autour de l'école nomade (avec H. Lecomte et A. Lavrillier)

 

dans le cadre de l'exposition de photos de l'école nomade (30 Janvier - 4 février 2012)

 

au Pôle Simon Lefranc - Centre d'animation de la Mairie de Paris

9 rue Simon Lefranc

75004 Paris

Du lundi au vendredi de 9h30 à 20h30, le samedi de 10h à 17h

Métro: Hotel de Ville

Entrée gratuite

 

Les horaires précis vous seront communiqués prochainement

Merci de nous faire part de votre présence à AssociationSekalan@gmail.com

Repost 0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 17:28

L’association franco-évenke Sekalan a été fondée en 2004 à la demande des Évenks de Sibérie (République sakha (Yakoutie) et région de l’Amour). 

L’école nomade permet aux familles d’éleveurs de rennes de rester unies toute l’année, de conserver un mode de vie traditionnel et de  transmettre à leurs enfants langue et savoir-faire traditionnels pour vivre dans la forêt. En même temps, l’école offre aux enfants une éducation moderne comprenant d’une part le programme fédéral russe, et d’autre part, des programmes d’initiation à l’informatique et à l’anglais.

Le but final est de permettre aux enfants de ne pas avoir à faire de choix, lorsqu’ils seront parvenus à l’âge adulte : ils pourront être performants tant dans leur vie de nomades en forêt, que dans une vie citadine afin, par exemple, de faire des études juridiques pour soutenir les droits de leur peuple.

Le travail associatif est entièrement bénévole, 99,99% des fonds reçus vont au fonctionnement de l’école nomade, le reste étant consacré à la gestion.

 

 

The French-Evenk Association Sekalan was founded in 2004 at the request of the Evenk of Siberia (Sakha Republic (Yakutia) and Amur region).

The nomadic school allows the families of reindeer breeders to stay united all the year long, to keep a traditional way of life and to transmit to their children their language and the traditional ability to live in the forest. At the same time, the school offers to the children a modern education including as well the federal Russian program as initiation programs to computers and English language. 

The final purpose is to allow the children, when they will be adults, to be performing as well in the nomadic life in the forest, as in a city life so as to be able, for instance, to make law studies to support the rights of their people. 

The associative work is entirely gratuitous, 99,99% of the received funds go to the functioning of the nomadic school, the rest being devoted to communication.

 

Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 15:04

- L’école nomade est le projet des Evenks nomades eux-mêmes ;


- Le projet a recherché des financements depuis 1996 en Russie sans succès,


- En 2002 ce projet d’école reçoit à Moscou le statut de Projet Expérimental du Ministère de l’Education de la Fédération de Russie ;


- En 2004, Henri Lecomte (HL), Alexandra Lavrillier (AL) et Patricia Lastier (PL) fondent l’association franco-évenke Sekalan ; adhèrent à cette association la plupart des chercheurs du monde sibérien en France ; en 2006 Colette Chausson (CC) rejoint l’équipe ;


- Le premier financement vient des royalties du disque « Evenks : Chants rituels des nomades de la taïga » (Musique du Monde, Buda records) (2002) ;


- En décembre 2005, l’école nomade reçoit le statut de Programme Pédagogique Expérimentale de la région de l’Amour ;


- Depuis février 2006, l’école fonctionne grâce aux soutiens combinés du Département de l’Education Nationale de la région de l’Amour et de l’ONG Allemande Pro-Sibiria http://www.prosibiria.de ;

- Depuis l’année scolaire 2006-2007, l’école est financée majoritairement par les fonds venant du Prix Rolex à l’esprit d’entreprise 2006 (http://www.rolex.com/fr) ; 


- En 2006, tournage du film sur l’école nomade par l’équipe National Geographic du Prix Rolex ;


- Durant les années scolaires 2006-2007, 2007-2008, 2008-2009 et 2009-2010 l’école augmente l’effectif de ses élèves, la superficie couverte (1 200 km2), le nombre de campements nomades desservis et le nombre d’enseignants ou d’aide-enseignants employés ; d’autres régions évenkes voudraient aussi profiter d’école de même type ;


- Depuis fin 2006, les français expatriés de Moscou apportent un soutien important et régulier à l’école et aux familles nomades. Une soirée à l’Ambassade du Luxembourg avait notamment permis d’acheter un système de communication pour la sécurité des enfants ; quatre ordinateurs portables second hand avaient été aussi offerts ; envois réguliers de vêtements chauds ; récoltes de fonds ; etc. ;


- En 2008, tournage du film « l’Ecole Nomade » de Michel Debats (avec la participation de tous les nomades, de HL et AL), la promotion du film en France est accompagnée d’expositions photo ;  


- En mars 2009, l’Inspection de l’Académie régionale a visité l’école nomade et l’a jugé indispensable à la conservation de la culture évenke et au développement des enfants ;


- Depuis 2008-2009 l’association finance les études supérieures des mères nomades qui désirent devenir enseignantes nomades ;


Durant ces longues années, le projet d’école nomade a profité du soutien des intelligentsia locale évenke et russes et de celui, informatif et relationnel, de grandes organisations comme le Russian Association of Indigenous People of the North (www.raipon.org), or Survival France (www.survival.fr),  pour ceux qui ont des enfants, nous conseillons de visiter le site http://danslapeaudunpapou.survivalfrance.org.


Alexandra Lavrillier 

Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 19:05

Film tourné en 2006 par l'équipe National Géographique (© Rolex) - Voir ici

Film made in 2006 by the National Geographic team (© Rolex) - View here

 

 

Film tourné en 2008 par M. Debats (©LaGaptiere production) (distrib. Canadian ONF) - Voir ici

Film made in 2008 by M. Debats (©LaGaptiere production) (distrib. Canadian ONF) - View here

Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 23:25

-En mars 2009, l’Inspection de l’Académie régionale a visité l’école nomade et l’a jugée indispensable à la conservation de la culture évenke et au développement des enfants ;

- Depuis 2008-2009, l’association finance les études supérieures des mères nomades qui désirent devenir enseignantes nomades ; 

-En 2008, tournage du film « l’Ecole Nomade » de Michel Debats (avec la participation de tous les nomades, de HL et AL), la promotion du film en France est accompagnée d’expositions photos ; 


Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 21:51

Bilan pédagogique avec le directeur de l’école du village et les enseignants diplômés et éducateurs de l’école nomade  : le niveau scolaire de la plupart des élèves de l’école nomade est majoritairement supérieur à celui des élèves de l’école du village, et ce dans toutes les matières. De plus, les élèves de l’école nomade ont une excellente connaissance de la langue et des traditions évenkes et sont psychologiquement très bien équilibrés.

   



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 14:17

Nouvelles et évènements (d’avril 2009 à février 2010) :

 

Général

Les fonds restant du prix Rolex permettront à l’école de fonctionner encore un an. Nous sommes donc engagés dans une rechercheintensive de fonds .

Les autorités locales n’apporteront sans doute pas de soutien supplémentaire ou peu, parce que c’est la région la plus pauvre de la Sibérie et parce que les Evenks ne sont pas dans cette région au premier plan des attentions du Gouvernement local, ceci même si nous avons le soutien de la direction régionale du Département pour l’Education.

La nouvelle loi fédérale russe sur la propriété et l’usage de la terre oblige les Evenks à payer une taxe pour des pâturages qu’ils parcourent pourtant depuis des siècles. Cela donne lieu à toutes sortes de réorganisations, de jeux d’autorités politico-économique, de pressions sur les nomades, ce qui est très inquiétant. Aujourd’hui, plus que jamais, les Evenks ont besoin de savoir défendre leurs droits.

 

Assurer un enseignement supérieur aux parents

Outre le financement des salaires des professeurs, des fournitures et des appareils électroniques, les fonds servent aussi à payer la formation des femmes qui le désirent, dans l’université de la capitale locale. En échange, elles devront assurer trois ans d’enseignement dans l’école nomade. Actuellement, deux d’entre elles, épouses d’éleveurs de rennes ayant jusqu’ici travaillé dans l’école comme aide-institutrices, peuvent réaliser leur cursus par correspondance. L’une d’elles avait commencé l’année dernière et est aujourd’hui en deuxième année. Toutes deux partagent leur temps entre leur travail d’enseignante dans la taïga et leurs déplacements dans les villes de la région pour leurs enseignements et leurs tâches administratives de coopérative familiale. Elles tentent de trouver des solutions pour conserver leurs pâturages, malgré la nouvelle loi, et échapper ainsi à l’emprise des commerçants locaux qui ont acheté une partie des droits à la terre. Incontestablement, l’école nomade, outre la création d’emplois et le fait d’être favorable au développement des enfants et à la conservation de la culture, a un rôle stimulant.

AL a formé l’une des jeunes du village à travailler par internet. Elle doit participer à un séminaire  de formation à Moscou et à Genève.

 

Nouveaux recrutements

Une nouvelle enseignante a été recrutée. Evenke, parfaite locutrice de l’évenk, elle vient d’un village voisin. Elle a fait ses études à Saint-Pétersbourg et est appréciée par tous ses élèves. Elle passera une saison (environ trois mois) dans chacune des sections de l’école, afin de prodiguer des cours et de former davantage à l’enseignement les instituteurs locaux et les parents.

L’école est réorganisée sur la trame de l’organisation locale traditionnelle. Afin d’optimiser et de rendre plus autonome l’école nomade, AL a engagé Galina Ivanovna, une femme évenke jouissant localement d’une haute autorité. Formée aux spécificités de l’école, elles ont constitué avec AL un cahier des charges avec les informations nécessaires pour 2009-2010.

                              

 

Réussites diverses

Pour des raisons d’effectif administratif de l’école du village, le directeur a demandé que les CP restent au moins le premier semestre à l’école du village. Ils prennent ainsi également conscience de ce qu’est une école sédentaire. On peut constater, comme l’année dernière, que les enfants de l’école nomade sont mieux préparés au CP que ceux qui restent au village. Notons aussi que ces enfants pratiquent couramment la langue évenke.

L’image de l’école nomade change auprès des enseignants de l’école du village. La fille de Svetlana, Vera (que l’on voit dans le film « L’Ecole nomade »), qui avait bénéficié de la préparation scolaire dispensée par sa mère, est rentrée en septembre dernier en CP et est la meilleure de sa classe. Son enseignante actuelle, une Russe, ne tarit pas d’éloge à son sujet et félicite sa mère pour son travail. Vera trouve l’école facile et ne comprend pas pourquoi les autres enfants ne connaissent pas les réponses. Elle, lève tout le temps le doigt pour répondre. Sa sœur Nastia, âgée de cinq ans, sait déjà lire. Svetlana Vassileva, remise en confiance par ces succès, a décidé d’entamer des études d’enseignante de la petite école (depuis octobre 2009) et d’ouvrir une coopérative familiale. C’est essentiel et nouveau qu’un enfant nomade soit perçu avec une telle image positive par les enseignants villageois. C’est très important pour le développement ultérieur de l’enfant qu’il puisse se sentir performant et qu’il ne connaisse pas de sentiment d’infériorité.

Autre succès, le petit Andrej Isakov (9 ans, également présent dans le film) est maintenant maître dans l’art de la lecture intensive et des mots croisés, outre le fait d’être un parfait locuteur de l’évenk. Après avoir lu tous les manuels scolaires de A à Z, il a, paraît-il, lu tous les livres de littératures russe et évenke se trouvant dans les greniers aériens dans la taïga, y compris des ouvrages scientifiques sur l’ethnographie des Evenks qu’AL avait laissé à ses parents, il y a plusieurs années. Les parents d’Andrej sont inquiets de le voir perdre goût à la lecture et à l’instruction lorsqu’il sera contraint dans un an de rejoindre l’école du village (tenté par la télé et les jeux vidéo). Déjà, en CP, il était le lecteur le plus rapide de sa classe. Andrej, qui reste toujours très attaché à ses parents, pourra peut-être décaler d’un an sa rentrée en internat.


Alexandra Lavrillier 

Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 14:05

 

 

Départ des quatre sections de l’école nomade pour une nouvelle saison.

Arrivée des groupes nomades au village, contrôle du niveau scolaire des enfants, redistribution du matériel informatique et électrique. Les ordinateurs et les moteurs électriques tournent d’un groupe à l’autre, d’une saison à l’autre. 

 

Repost 0
Published by Véronique - dans dernières nouvelles
commenter cet article