Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'association franco-evenke sekalan
  • Contact

CAP+MdP (2)

 

 

Soutenez l'école ici !

 

Help the School here! 

 

DEVENEZ PARRAINS SOLIDAIRES !

Le 4 février 2012, 

J-M. Lecler et P. Juret

sont devenus les premiers

parrains solidaires de

l'école nomade.

Faites de même,

Ecrivez-nous !

 

Devenez membre de l'association

ici / here by card

Membership registration

 ici / here by postmail

 


 

Recherche

Shopping / Location exposition, séminaires, Ecrivez-nous: AssociationSekalan@gmail.com

 

Achetez des objets évenks

Achetez des cartes de voeux

Commandez expositions et séminaires - contactez-nous associationsekalan@gmail.com, 01 42 71 03 81

16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 18:02

L'année 2009:

Mars 2009 :

-22 mars : Fête des éleveurs de rennes, exposition d’objets artisanaux des enfants de l’école sur l’initiative d’une des mères-enseignantes. Visite officielle du nouveau Gouverneur de la région de l’Amour, que l’on dit favorable aux peuples autochtones.

-Dans les prochains jours, une mission de Médecins du Monde devrait venir au village pour former une vingtaines de nomades, dont une majorité de l’école nomade, aux premiers soins d’urgence avec l’aide du médecin russe local et le soutien du Ministère de la santé de la région de l’Amour. Les nomades devraient recevoir des médicaments gratuitement dans le cadre de ce programme. Ceci joue un rôle de sensibilisation auprès des autorités locales, qui donnaient autrefois avec beaucoup de difficulté les autorisations pour l’évacuation aérienne des malades nomades. L’implication dans un programme international devrait de plus permettre au village de conserver son petit hôpital, menacé de fermeture il y a trois ans et sauvé de peu.  Pour en savoir plus sur le programme mis en place depuis plusieurs années sous la direction d’Armelle Lapaire pour les nomades de Sibérie, voir le site de MDM.

-Une grande partie des nomades est arrivée au village pour vendre de la viande, des fourrures et se ravitailler. Le niveau scolaire des enfants a été jugé très satisfaisant. Les enfants de plus de 13 ans, contraints de rester au village, réclament toujours le droit de rejoindre l’école nomade.

-D’autres campements et villages de cette zone géographique voudraient pouvoir bénéficier de l’école nomade, mais enseignants et financement sont insuffisants.

-L’une des familles de l’école nomade, avec de tout petits enfants, restée au village entre janvier et mars, repart bientôt pour la taïga jusqu’à novembre prochain. Elle aura une semaine de route pour rejoindre son campement. La plus jeune des filles, âgée de 4 ans, sait déjà lire.

- La jeune maman évenke Asia Tatakanova, également chef de coopérative familiale, continue sa formation d'institutrice commencée en octobre à la capitale de la région.

-Deux garçons de 13 et 14 ans Youra et Slava, jeunes chasseurs, maîtrisent aujourd’hui les logiciels de gestion et réalisent pour leur grand-mère, chef d’une coopérative familiale, la comptabilité et les factures sur internet, entre deux chasses pendant leur vacances dans la forêt.

 

Commission d’évaluation gouvernementale du 24-26 février 2009 :

-Une commission nationale et fédérale du Ministère de l’Education et de la Recherche, ainsi que de l’Institut national de Formation Professionnelle, a visité l’un des campements de l’école nomade. Les maires des autres villages évenks de la région étaient également présents. La commission devait vérifier l’efficacité réelle de l’école nomade comme plateforme pédagogique expérimentale de la région de l’Amour, statut qu’elle avait reçu en 2005. La commission, constituée de divers ministres et responsables locaux, s’est rendue en camion dans le campement. Elle a été conquise par l’école, impressionnée par le niveau des enfants tant dans les techniques traditionnelles, que dans les matières du programme national et qu’en informatique. Elle a déclaré l’école « nécessaire » pour tous les villages évenks de la région de l’Amour. Quant au financement de cette école nomade ou l’ouverture d’autres écoles du même type dans la région, le gouvernement ne se prononcera qu’au début de l’année 2009-2010. Cette commission a visionné une série de films montrant les étapes du développement de l’école entre 2006 et 2009. 

-L’Association franco-évenke Sekalan a rédigé une lettre officielle de demande de financement et de soutien supplémentaire de l’école qui a été lue publiquement à ladite commission.

-Ont assisté à cette évaluation plusieurs chaînes de télévision et des images de l’école nomade ont été diffusées tous les jours pendant une semaine à la TV locale.

-Les enfants des écoles russes de la capitale, ignorant jusqu’ici l’existence des Évenks font maintenant des exposés sur l’école nomade.

Mai 2009 :

Véronique Coeffet a rafraîchi le blog de l'école nomade, que vous pouvez consulter et commenter à l'adresse http://ecolenomadeevenk.over-blog.com. Vos commentaires seront les bienvenus.  

Les Français de Moscou, dont Denise Fahi, ont mené plusieurs actions pour rassembler des fonds.

Premiers bilans de l’année scolaire 2008-2009 :

L’organisation de la troisième saison (mars-juin) est en cours

Deuxième saison (janvier – mars)

- L’école a fonctionné dans cinq campements répartis sur environ 1 600 km carrés, avec 16 enfants de niveau pré-scolaire et primaire et 7 emplois créés, dont la majorité chez les nomades.

- L’école nomade est mise en pratique dans un nouveau campement dans les hauteurs des monts Stanovoï. La section de l’école nomade sur l’Olëkma de la saison précédente n’a pas pu continuer, faute d’enseignant. Les enfants sont retournés à l’école du village

Première saison (septembre – décembre)

- L’école a fonctionné dans six campements répartis sur environ 1 600 km carrés, avec 18 enfants de niveau pré-scolaire et primaire et 8 emplois créés, y compris parmi les nomades.

-L’école nomade a été mise en place dans un nouveau campement le long de la rivière Olëkma.

L’internat du village, victime de fissures sérieuses suite à un tremblement de terre, a été officiellement fermé par les autorités locales. Les enfants des nomades contraints à aller à l’école du village vivent chez des parents ou sont envoyés chez leurs parents nomades.

Budget :

10 000 euros ont été consacrés au paiement de 8 salaires de professeurs, des fournitures scolaires, de l’essence pour le transport et des produits alimentaires pour les familles de la trésorière en Russie, pour la période de septembre 2008 à mars 2009. Pendant toute cette période, l’association a presque entièrement soutenu financièrement l’école nomade. Seuls les trois derniers mois, un tiers des salaires de trois enseignants a été payé par le Ministère de l’Education local.

Les frais de fonctionnement de l’association elle-même, ne dépassent pas les 100 euros sur l’année.

Des objets confectionnés par les femmes de l’école nomade et collectés entre 2006 et 2008 sont au catalogue de Survival International France 2009. Les bénéfices iront majoritairement à Survival et à Sekalan.

Equipement :

L’un des ordinateurs portables d’occasion donnés par Michelin est aujourd’hui hors de fonctionnement à la suite d’une chute pendant une nomadisation hivernale. Après avoir servi Michelin pendant 4 ans et l’école nomade pendant 2 ans avec plusieurs centaines de kms en renne et des températures de -50°C, on peut lui reconnaître une belle carrière. Il en reste encore trois autres en bon état. Un cable d'alimentation électrique de l'un des ordinateurs a brûlé lors d'un soubresaut de tension de l'un des moteurs. Le reste de l’équipement (groupes électrogènes, panneaux solaires, etc.) se porte bien.

Des nouvelles du film

« L’école nomade », un documentaire de 50' de Michel Debats (Production Lagaptière), est diffusé par l’ONF Canadien. Il a été sélectionné dans 20 festivals et a gagné 7 prix en France, aux USA, en Russie et en Chine. www.lagaptiere.com

-Il a été diffusé sur la chaîne japonaise NHK

-Il a beaucoup plu aux enfants de l’école nomade qui se le passent en boucle.

Le film s’avère être un véritable ambassadeur de la cause de l’école nomade et des Évenks, car il circule largement dans tous les villages évenks et les ministères de la région. Nous espérons qu’il finira par sensibiliser les responsables des finances de la région. Emporté en Chine par Aurore Dumont, il a eu un grand succès chez les Évenks de l’autre côté de la frontière.

Les deux dangers majeurs pour l’école restent le manque d’enseignants évenks et le problème du financement à long terme. Le financement de Rolex devrait être épuisé dans environ dans un an. Si certains d’entre vous ont des idées pour la recherche de fond, tous les conseils ou aides sont les bienvenus.


Pour ceux qui auraient oublié de renouveler leur cotisation, le bulletin en fichier joint.

Le Bureau de l'Association franco-évenke Sekalan (loi 1901)
Alexandra Lavrillier - Présidente
Colette Chausson - Trésorière
Henri Lecomte - Secrétaire

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Véronique
commenter cet article

commentaires